DONDA: Griotisme et Hip-Hop

Dernière mise à jour : 28 déc. 2021

Par Cécilia Emma Wilson, Consultante culture et entertainment à l'UNESCO.



À vrai dire, j'avais prévu une longue pause avant de reprendre le rythme des écrits sur l'Histoire des populations noires et les rémanences culturelles africaines qui ont fortement imprégné la Pop culture.


Cependant, en tant que passionnée, je me suis jetée sur le dernier album du rappeur afro-américain Kanye West, intitulé DONDA en hommage à sa mère défunte. Cet album, très attendu depuis plusieurs mois par l'industrie musicale a été entouré de questionnements plus ou moins cocasses sur l'artiste qui avait loué un stade entier pour 1 million de dollars par jour et qui effectuait des effets d'annonce pour le moins spectaculaires sans jamais relâcher l'album en question. Au Mercedes-Benz Stadium d'Atlanta, tous l'ont vu léviter dans les airs en costume rouge le 6 août après une attente qui a duré de longues heures.

Finalement c'est le week-end dernier que l'album DONDA a enfin été publié au moment où on s'y attendait le moins. Les 27 chansons de l'album ont été réalisées avec des collaborations musicales classiques, parfois attendues parfois surprenantes: DaBaby et Marilyn Manson , Playboi Carti, Jay Electronica, Jay-Z, Kid Cudi, Young Thug, Pop Smoke, The Weeknd ou encore la nouvelle venue de l'industrie musicale dancehall jamaicaine, la jeune Shenseea.


L'écriture des paroles de l'album m'ont immédiatement ramenée à la poésie qui émanait de l'album 4:44 de Jay-Z dont l'un des opus, le célèbre The Story of O.J sur le statut des populations afro-américaines, a été récompensé d'un grammy. Il faut savoir qu'historiquement, une partie des populations ouest-africaines capturées pour le Nouveau Monde, recelait de griots encore appelés "Jeli" dans le célèbre Empire Mandé (encore connu sous le nom d'Empire du Mali ou d'Empire Manden). Ces Jelis étaient une caste spécifique dans la stratification sociale des populations Malinkés, Bambaras, Soninkés, Sarakolés, Sénoufos, Wolof. Ils étaient chargés de manier le Verbe avec art et révérence pour annoncer un mariage, une naissance, servir de messager entre les monarques et les peuples. Ils racontaient aussi souvent la puissance de tel ou de tel royaume et restaient dépositaires de l'Histoire de leurs peuples et des différentes généalogies.


Dans le Hip-hop, chaque mesure répond à la mesure qui suit. La musique parlée est d'origine griotique. D'ailleurs, au sein de l'Empire Mandé fondé par Sogolon Djata plus connu sous le patronyme de "Mansa Soundiata Keita" (Mansa veut dire "Roi des Rois") , le Jeli (griot) racontait et annonçait au son des instruments de musique à sa disposition. C'est ainsi que l'arrivée des embarcations dans le Nouveau-Monde a établi plusieurs descendants et descendantes de griots dans les plantations aux Amériques, d'autant que ces peuples opprimés n'avaient pas le droit d'apprendre l'écriture de l'anglais, du français, du portugais ou de l'espagnol sur la décision des négriers.


Le rap en particulier utilise la rime et le ton, les assonances et les allitérations, une spécificité de certaines langues ouest-africaines comme le Yoruba, le Mahi, le Fon, ou le Gâ (Mina actuel). Un mot peut avoir plus de cinq significations différentes selon sa sonorité. C'est exactement ce type de figures de style ou d'effets sonores que l'on retrouve dans le rap . Le langage musical est un véhicule social qui permet de maintenir ou de transmettre un héritage, un savoir donné ou critique. C'est ce qui se passe quand on écoute DONDA . J'ai été frappée par les rimes de Jay Electronica sur l'un des opus de l'album:


"But I flew my Ducati through North America like Wakanda.

Earthquakes will strike this nation for what Bush did to Rwanda (Facts).

What the Clintons did to Haïti and Downing Street did to Ghana."


Je pourrais citer une multitude de vers mais il vous suffit d'aller écouter l'album pour en prendre connaissance. De la même manière cela me rappelle avec acuité les vers de Jay-Z sur 4:44 (Marcy Me):


"Uh, back when ratchet was a ratchet and a vixen was a vixen

And Jam Master Jay was alive I was mixin'

Cookin' coke in the kitchen

Back when Rodman was a Piston

Mike was losin' to Isiah, but he soon would get his sixth one

Gave birth to my verbal imagination

Assume a virtue if you have not

Or better yet here's a verse from Hamlet"


La famille du rap représente la famille des griots des temps modernes, une sorte de monde de poètes sociaux dans lequel on ne rentre qu'après avoir suivi un chemin initiatique et prouvé sa valeur (exemple: la battle entre Jay-Z et DMX dans les quartiers de New York). Outre cette fonction, le rappeur se présente également comme une sorte de prophète (prophète signifiant étymologiquement "celui qui annonce ce qui va arriver") puisqu'il utilise le Verbe comme une arme pour appeler au renouvellement des pensées et de la mentalité. Ce qui peut être perçu comme une prétention de langage n'est en réalité qu'une affirmation de ce qui doit se faire et se fera coûte que coûte. Cela me fait penser au passage de la chanson MOOD 4 Eva (Oumou Sangaré, Beyoncé, Jay-Z) dans laquelle Jay-Z rappelle avec force qu'il est peut-être le futur Mansa Musa, une référence à l'empereur africain le plus riche et le plus puissant de toute l'humanité (une fortune estimée à 400 milliards de dollars actuels) , autrefois souverain de l'Empire du Mandé.


J'aurais pu m'étendre sur d'autres artistes qui ont marqué le monde avec le Verbe comme Tupac Shakur (dont les textes sont par ailleurs étudiés à Harvard) ou Public Enemy. Disons simplement que je sors à peine la tête de l'album de Kanye West, DONDA, qui me paraît être parti pour être nominé aux prochains grammys. Imprégné d'émotions, d'histoire générationnelle et de politique, il fait sans aucun doute partie désormais du haut de mon classement sur les albums les plus poétiques du monde noir.


Par Cécilia Emma Wilson, Consultante culture et entertainment à l'UNESCO.




39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout